Origine du mouvement

Ce mouvement a pris naissance à Trois-Rivières en novembre 1980. Soeur Pearl Berg, Ursuline, infirmière de carrière, observe que les malades en soins palliatifs manquent de présence, d'écoute et d'accompagnement pour bien vivre et mieux vivre la fin de leur vie.

C'est ce qui amènera Soeur Pearl à bâtir un programme de formation dans le but d'habiliter des intervenant(e)s à accompagner les personnes ayant reçu un diagnostic grave et d'aider les familles de ces personnes à vivre cette réalité.

Depuis, à travers le Québec, une vingtaine de Cellules ont vu le jour. Des Cellules Albatros existent également en France.

Philosophie et approche

« Une main tendue d'un humain à un autre humain sans distinction de religion, de race ou de maladie »

Dans cette main tendue je mets mon don, ce que je suis et le malade, les membres de sa famille y mettent aussi ce qu'ils ont et ce qu'ils sont.

Donc, je donne et je prends, grâce à ces mains tendues : mon don (mes capacités), mes forces (qualités), mes contre-forces (fragilités), mes limites (erreurs), mes succès (petits et grands) et mes échecs (passés et actuels).

Une fois toutes ces richesses, toutes ces pauvretés, ces capacités, ces limites dans mes mains, je me demande ce que je fais avec. Est-ce que je peux les changer? Les améliorer? J'apprends au jour le jour à vivre avec...

À l'annonce d'un diagnostic grave, la personne atteinte sévèrement a besoin de temps, de réflexion, d'aide et d'accompagnement pour vivre cette étape difficile de sa vie.

Avec le consentement du malade et / ou de sa famille, nous offrons nos services bénévolement. Notre soutien et notre réconfort aident, non seulement le malade, mais aussi ses proches puisque notre présence discrète et respectueuse permet de soulager la famille afin d'éviter l'épuisement.

Présence, écoute, respect et soutien

Un membre Albatros offre sa présence, l'écoute, le respect et le soutien nécessaires dans l'accompagnement.

Ces conditions essentielles aident le malade et sa famille à cheminer et leur permettent de prendre le temps de vivre jusqu'au bout, quand l'ultime moment sera venu.

Nous assurons un service d'accompagnement à domicile, à l'hôpital, et dans les centres d'hébergement. À la suite du décès de la personne, les membres de la famille peuvent recevoir un soutien s'ils le désirent. L'objectif visé par le mouvement Albatros est de promouvoir une qualité de vie optimale aussi bien au malade qu'à son entourage.

Concourir à soulager la souffrance de la personne atteinte d'une maladie grave.
Accompagner la personne dans cette étape difficile de sa vie.
Apporter un support à la famille.
Former des bénévoles à rendre les services selon les fins d'Albatros.
Agir en tant que groupe d'information auprès des institutions et de la population.
Quand il n'y a plus rien à faire, tout reste à faire !